Le Blockhaus de l'ancien Poste de Commandement et de Direction de Tir rénové sur 6 niveaux et transformé en Musée, pour offrir à tous un vivant Parcours de Mémoire !

Le Grand Bunker de l'ancien Poste de Commandement et de Direction de Tir a été entièrement rénové afin de pouvoir abriter un Musée entièrement consacré au Mur de l'Atlantique en Normandie. Après avoir appartenu à la Marine Nationale, les fondateurs ont voulu que ce blockhaus singulier retrouve son aspect originel.
A construction remarquable, puisqu'il s'agit d'une Sonderkonstruktion (à laquelle nous consacrerons un paragraphe ci-dessous), l'intégralité des salles furent réaménagées de manière remarquable, avec un matériel très abondant et authentique. Les fondateurs tirèrent tout le parti de cette construction haute de 17 mètres pour remettre en situation et présenter les fonctions essentielles qui caractérisaient la vie des positions défensives du Mur de l'Atlantique face au Débarquement.
Les fondateurs du Musée ont souhaité offrir à la visite les 6 niveaux de ce blockhaus dans lequel était installé le centre névralgique du commandement des défenses de l'estuaire de l'Orne, afin de reconstituer et restituer l'atmosphère qui pouvait régner dans celui-ci à la veille du Débarquement !
Il est à noter que le Musée du Mur de l'Atlantique, le Grand Bunker, constitue le dernier vestige visible de ce qui fut la plus puissante batterie côtière du secteur, celui-ci ayant été défini comme zone de défense à fortifier prioritairement par le haut commandement allemand.
Le Grand Bunker Musée nous permet donc par sa haute présence de ne pas oublier qu'une puissant dispositif de défenses côtières fut déployée à Riva-Bella. En outre il nous invite à découvrir ce dernier vestige de l'intérieur en le restituant dans sa destination première. Le Grand Bunker Musée devient ainsi un véritable parcours de Mémoire...
Tout le Mur de l'Atlantique dans une authentique SonderKonstruktion
Une Sonderkonstruktion... Que peut-il bien se cacher sous cette étrange dénomination ? Tout simplement un programme de construction. Poursuivons. L'Organisation Todt, pour répondre à la volonté de Hitler d'édifier à l'Ouest une défense permanente, s'attacha à pré-définir les éléments constitutifs de cette architecture militaire pour disposer de blocs élémentaires de types standards. Une nomenclature précise fut établie pour décrire les différents éléments et fut consignée en catalogues. Ainsi chaque type de construction dispose d'une codification précise. Les modèles de la Forteresse Europe constituent des programmes de construction.
Une Sonserkonstruktion est codifiée SK. Que dissimule donc cette abréviation ? Sans rentrer dans le détail des abréviations assignées aux différents types d'ouvrage, la mention SK désigne justement une construction ne répondant à aucun modèle pré-défini. Il s'agit donc bien d'une construction Sonder, c'est-à-dire spéciale.
Et c'est bien là ce qui éclaire toute l'originalité de l'architecture du Grand Bunker et lui donne sa signature toute particulière. Comme vous vous en doutez les Sonderkonstruktion n'étaient pas légion. Cela indique à quel point le Grand Bunker représente un vestige d'exceptionnel intérêt, à tous points de vue. Et c'est bien ce statut particulier que surent mettre en valeur les fondateurs du Musée. Ils savaient que cette construction quasi unique sur l'Atlantikwall (il n'en existe que deux autres similaires) permettrait de travailler particulièrement efficacement pour présenter ce chantier colossal que fût le Mur de l'Atlantique. En effet, il constitue un lieu unique pour pénétrer le Mur de l'Atlantique de l'intérieur.

6 niveaux entièrement rééquipés pour des salles restituées dans leurs fonctions d'époque

Chaque salle du Grand Bunker semble en pleine activité comme à la veille du Débarquement. Chaque niveau vous fera découvrir comment le quotidien s'organisait dans le Grand Bunker. Et bien qu'il s'agisse d'une Sonderkonstruktion, des éléments standards carctèrisent également cette si singulière architecture. Un exemple parmi d'autres : observez bien le lavabo qui fait face à l'entrée proprement dite du blockaus. Il s'inscrit dans un espace standardisé que l'on peut retrouver dans bon nombre d'autres bunkers.
Une fois à l'intérieur, vous respirerez l'air si particulier d'un blockhaus. Vous pourrez sentir cette vie qui devait s'organiser derrière le béton, ses portes blindées étanches au gaz et ses espaces confinés. De salle en salle, d'étage en étage, les multiples pièces du Grand Bunker vous feront parcourir et pénétrer tous les organes de ce Poste de Direction de Tir et de Commandement. Vous éprouverez de nombreuses et puissantes sensations propres à ce lieu historique qui a été réanimé par le conservateur du Musée du Mur de l'Atlantique.
Successivement vous pourrez explorer chaque centre vital de cet endroit hautement stratégique :
Le niveau technique avec groupe électrogène et salle de ventilation totalement reconstituées.
Suivront deux niveaux de chambrées qui semblent bel et bien encore habitées, ainsi qu'une armurerie et un poste de premiers secours.
Puis s'ouvriront la salle des transmissions et la salle des cartes.
Juste au-dessus, s'offrira à vous le panorama imprenable à 180° degrés dont disposaient les allemands pour surveiller l'intégralité des mouvements maritimes en baie de Seine. Le télémètre pour mesurer les distances aux cibles est toujours présent. Et de cette position haute vous pourrez par temps clair voir du Havre à Quinéville, c'est-à-dire balayer du regard toute la zone de l'Opération Overlord.
Mais ce n'est pas fini. Le dernier niveau est lui aussi accessible et totalement aménagé avec des barrières qui permettent de profiter de ce point de vue unique sans le moindre danger. Vous pourrez accéder à la position de Flak allemande c'est-à-dire à l'encuvement pour canon anti-aérien de 20 mm.
Et en ce lieu, je vous laisse au plaisir qui sera le vôtre lorsque vous contemplerez le panorama grandiose qui s'offrira à vous. Et vous ne manquerez pas, j'en suis sûr, d'imaginer ce que réalisèrent d'ici les allemands à l'aube du jour le plus long, le 6 juin 1944...

De très nombreuses scènes reconstituées, de la vie quotidienne dans les blockhaus du Mur de l'Atlantique en Normandie

La salle des machines, Maschinenraum, la salle des ventilateurs, Lüfterraum, le poste de combat rapproché, Nachkampfraum, la salle anti-gaz, Gasschleuse, la soute à munitions, Munitionsraum, la salle de veille, Bereitschaftsraum, le carré des Officiers, Führerraum Offizier, le carré des Sous-Officiers, Unteroffiziersraum, la salle de matériel, Vorrate, une autre salle de veille, Bereitschaftsraum, la salle des plans, Planraum, la salle des transmissions, Nachrichtenraum, le local radio, Funkraum, une autre soute à munitions, Munitionsraum, la salle de l'Officier d'observation, Wachoffizierraum et la salle de télémétrie, Messtand, la cuve pour DCA, Flakabwehrkanone, indiquent à quel point la variété des fonctions réunies en un seul ouvrage remarquable du Mur de l'Atlantique est d'exceptionnel interêt. Le Grand Bunker devient un véritable Traité du Mur de l'Atlantique, son Abrégé ou son authentique condensé.
Le grand soin apporté à la Muséographie a toujours cherché à ne pas restituer des pièces présentant des scènes à l'aspect froid ; le traité aurait pu être glacialement technique. Il n'en est rien car la vie quotidienne des soldats du Grand Bunker a savamment été introduite dans chaque scène à l'aide d'une multitude d'objets qui faisaient parti du vécu de ces soldats qui obéissaient, jour après jour, à leurs différentes affectations, dans cet énorme abri de béton. Il en résulte une atmosphère bien propre, une atmosphère unique au Grand Bunker. Il se transforme en énorme vaisseau qui nous fait voyager dans le temps pour nous replonger dans un Poste de Commandement et de Direction de Tir en pleine effervescence.

Des personnages omniprésents et tous remis en situation

Le Grand Bunker au travers de son dédale de pièces semble encore, comme nous l'avons dit ci-dessus, en pleine activité. Chaque pièce remet en situation les personnages qui s'affairaient à l'époque à leurs tâches. Les multiples pièces du Grand Bunker, à la veille du Débarquement, fourmillaient comme actuellement, de soldats de tous rangs, tous occupés à tenir leurs rôles.
La Muséographie a travaillé à nous placer dans le rôle d'observateur capable de surprendre une vie normalement tenue secrète à l'abri des très épais murs de béton. L'impénétrable devient ainsi accessible et le visiteur se délectera de la richesse des personnages qui animent le Grand Bunker car aucun espace n'est inoccupé. Mieux il donne à mesurer combien la promiscuité dans les ouvrages du Mur de l'Atlantique était oppressante. Aucune place n'apparaît superflue et chaque personnage occupe l'espace avec une étonnante véracité. Le tout à l'intérieur d'un authentique espace historique bétonné par l'Organisation Todt et de surcroît SK. Voilà bien ce qui donne au Grand Bunker son cachet unique au sein de l'Espace de la Bataille de Normandie. La mise en scène en ses murs massifs est totale et l'immersion est par la même également totale.

Des centaines de documents, plans et photos pour accompagner la vie des scènes du Grand Bunker

Le Grand Bunker ne donne pas qu'aux yeux mais aussi à l'esprit. Il tire le meilleur parti de sa nature très spéciale. Il regroupe en effet au sein de son architecture des fonctions qui en général sont dispersées en de multiples ouvrages. Il devient ainsi aisé de découvrir les multiples aspects du Mur de l'Atlantique en un lieu unique qui se dresse en véritable témoin de l'Atlantikwall et en sentinelle contre l'oubli.
Tous les aspects majeurs du Mur de l'Atlantique sont abordés de telle manière qu'à l'aide d'objets, de plans, de photos, de documents un panorama complet est offert à la visite et à la compréhension. Des dioramas facilitent l'appréhension de sujets variés. Par exemple, un magnifique et imposant diorama présente le système de défenses théorique des plages du Débarquement.
L'Opération Neptune, le nom de code donné à l'opération amphibie du Débarquement, lui-même codé Overlord, n'a pas été oublié pas plus que l'assaut mené sur Sword Beach. Le rôle du N° 4 Commando est aussi abordé dans l'explication des combats pour la Libération de Riva-Bella et Ouistreham...
Distillés au fil des scènes reconstituées, les sujets traités à l'aide d'éléments didactiques se retiennent plus facilement. Au gré de sa visite chaque visiteur prélévera des éléments à sa guise pour repartir avec des morceaux choisis de cette gigantesque entreprise que fut le Mur de l'Atlantique qui, pour défendre le Front Ouest, s'étendait de la Norvège aux Pyrénées.

Le toit du Grand Bunker, qui surplombe toute la ville, a été aménagé pour offrir un panorama exceptionnel sur l'estuaire de l'Orne et les plages du Débarquement

Aucun autre Musée ne propose aux visiteurs un panorama sur les plages du Débarquement à 17 mètres de hauteur. On imaginera aisément, depuis ce lieu haut perché à quel point les soldats allemands retranchés dans le Grand Bunker ne perdirent rien de la plus gigantesque opération de débarquement de tous les temps.
Panorama complet à 360 degrés qui, si vous dotez de puissantes jumelles et par temps clair, vous permettra de voir du Havre jusqu'au Cotentin, de Pegasus Bridge à Sainte-Mère-Eglise. Vous pourrez ainsi mesurer toute l'étendue de l'assaut qui fut lancé à l'aube du 6 juin. Vous ne perdrez rien de la topographie des défenses allemandes de l'estuaire de l'Orne : vous apercevrez très bien le château d'eau de Merville-Franceville qui signale la Batterie y participant et les écluses du port de Ouistreham, le château d'eau de Ouistreham, Saint-Aubin d'Arquenay, le mont "Hillman"....
Mais vous aurez également le pouvoir de distinguer les deux secteurs extrêmes des opérations aéroportées pour le Jour J, à savoir le secteur de Sainte-Mère-Eglise des parachutistes américains de la 101th et 82th Airborne et le secteur de Merville-Franceville, Amfreville, Ranville pour les troupes aéroportées britanniques de la 6th Airborne du Major General Richard Gale.
Et puis plus simplement, vous aurez tout le loisir de vous laisser aller à quelques méditations suscitées par ce lieu tant chargé d'Histoire... Un point de vue imprenable sur l'Histoire !

Le Mur de l'Atlantique mis en scène dans ses moindres détails au Musée du Grand Bunker à Ouistreham

Les fondateurs du Musée du Mur de l'Atlantique ont mené la reconstitution des pièces du Grand Bunker avec un souci du détail qui va très loin. Chaque pièce restitue ainsi un aspect d'authenticité rare et participe au sentiment de découverte d'un lieu à l'activité perpétuelle.
Et là encore l'Histoire n'est pas lésée, car le Musée du Mur de l'Atlantique démontre clairement par la foule de détails qui repeuplent le Grand Bunker, à quel point la Seconde Guerre mondiale fut une guerre où la Technologie et l'Iindustrie eurent une place majeure...
Et quel plaisir que de pouvoir laisser vagabonder son sens de l'observation pour saisir des informations de natures étonnamment variées et qui illustrent parfaitement l'organisation fonctionnelle de ses ouvrages qui devaient former un Mur infranchissable pour protéger la mythique Forteresse Europe.
Pour les fondateurs du Musée, reconstituer n'est pas un vain mot...